Anneau à la quille

Anneau à la quille

Sommaire

Historique

On trouve l'origine de ce jeu dans des textes du XVIème siècle, tels ceux de Rabelais, sous les noms de "jeu de la clef", "au pied du couteau", ou "au plus près du couteau". Il s'agissait de faire glisser soit une clef soit des écus sur une longue table inclinée en essayant de rapprocher l'une ou les autres le plus près possible de la lame d'un couteau fiché verticalement à l'extrémité du plateau. Au XVIIème siècle, le jeu est devenu "le jeu du couteau piqué" ou "pâté". Il s'agissait ici de renverser - de dégoter - à l'aide d'un couteau celui du premier lanceur qui l'avait préalablement fiché dans un pâté fait de terre ou de sable humide. Ce jeu a ensuite beaucoup évolué pour se populariser dans les fêtes de villages sous le nom de "l'anneau à la quille" puis "le lancé du fer à cheval autour d'un piquet". Le jeu des anneaux s'est maintenu jusqu'en 1900 dans la région de Rethel dans les Ardennes.

Règle du jeu

Le joueur se place à une distance d’environ deux mètres. Il essaie d’enfiler le plus d’anneaux possible autour des quilles. Le but est d’obtenir le maximum de points. La partie peut se jouer :

  • individuellement ou par équipes ;
  • sur une ou plusieurs manches ;
  • sur un nombre de points déterminés à l’avance.

D’autres conventions bien précisées avant la partie pourront être multipliées au gré des joueurs.

Nombre de joueurs

Illimité, par équipes

Matériel

  • le plateau
  • 5 anneaux en corde

Dimensions

50 cm x 60 cm (le plus grand)

Bibliographie