Billard à clous ou billard labyrinthe

<td class="navigation-only" colspan="2" style="border-top: 2px #F0E0F0 solid; font-size: 80%; background:inherit; text-align: right;">modifier Consultez la documentation du modèle</td>
Billard à clous
Jeux d'adresse</font>
Billard a clous.jpg
Billard à clous
{{{licence}}}

Historique

Le billard à clous (ou billard labyrinthe) est une des nombreuses variantes du billard. Il est un dérivé du jeu de "la bagatelle", jeu de tir du XIXème siècle dont le billard japonais s'est inspiré. Il fut hérissé de clous afin de faire dériver les boules du sommet vers la base. En 1836, Dickens cite ce jeu dans les aventures de M. Pickwick (chapitre 16). Le Tivoli, jeu italien du XIXème siècle, perfectionne le procédé en propulsant les boules vers le sommet à l'aide d'un dispositif à ressort. Le Tivoli est un jeu du même ordre, où les boules tombent d'une spirale sur un plateau qui comporte des empreintes numérotées. Dans ses formes les plus évoluées, le Tivoli préfigure le flipper. Au début du siècle, le billard à clous fut un jeu de café très pratiqué en Belgique et aux Pays-Bas.

Règle du jeu

Le joueur dispose de cinq boules. Le but du jeu est d'obtenir le maximum de points.

Le joueur a le choix entre deux modes de lancer :

  • soit il propulse les boules au moyen du ressort
  • soit il les pousse à la main, à la "tiquette", à partir de la rampe

Dimensions

120 x 50 cm