Crosse

La crosse

Historique

La crosse, autrefois appelée la soule, était une boule ou un ballon qu'on chassait à grands coups de poing, de pieds, parfois à coups de bâtons recourbés. La première apparition connue de ce jeu date de la fin du XIIème siècle. Qu'il se joue à la main, au pied ou au moyen d'une crosse, ce jeu repose toujours sur le même principe. Le joueur doit s'emparer de l'éteuf, le transporter le plus rapidement possible jusqu'à un but déterminé, cela en le défendant contre tous les autres joueurs. Ce jeu était très en vogue durant tout le moyen âge. En France, surtout en Flandre, le vieux jeu de la choule (chole, soule, choulet, cholette ou esteuf) a lui pris des airs de golf. Une balle de bois est lancée vers un but très éloigné à l'aide d'un maillet de bois ou de métal : le chambot, maquet ou tout simplement la crosse. Le jeu n'a guère changé depuis la description qu'en fit Emile Zola dans Germinal, en 1885.

Règle du jeu

On y joue de deux façons différentes :

  • La crosse en plaine : plusieurs buts sont dispersés dans les prés et séparés les uns des autres par une distance d'environ 300 mètres. Les obstacles naturels ne sont pas évités.
  • La crosse au but ou à la planche : elle se pratique l'été pour ne pas perdre la main, en extérieur ou en salle. Elle consiste à toucher le plus de fois possible, une planche de 2 mètres de haut et de 20 centimètres de large, située à une distance allant de 10 à 60 mètres selon le type d'épreuve.

Bibliographie