Table à jeter

Ce jeu est disponible à la location à l'association Wellouëj !

Table à jeter

Il ne s'agit pas ici d'une table bancale dont on veut se débarrasser, mais d'un jeu où le but est d'envoyer des pièces dans un trou creusé au centre du plateau.

Sommaire

Historique

Les origines de ce jeu remonteraient à l'Antiquité, où Ovide, dans L'art d'aimer cite ce jeu, puis Pollux dans son Onomasticon, daté du 2-me siècle avant Jésus-Christ, nous donne des indications sur ce jeu.

Au Moyen-Age, la fossette apparaît chez Froissart en 1362, dans "L'épinette amoureuse", un long poème qui contient la première liste de jeux en langue française.

En 1534, Rabelais dans Gargantua, désigne ce jeu sous le nom du jeu des luettes. En 1666, dans le Médecin malgré lui, Molière fait dire à un prétendu médecin qu'il a guéri un enfant tenu pour mort, avec un élixir admirable, et qu'après avoir bu quelques gouttes, il s'en fut jouer à la fossette.

Selon l'ancien dictionnaire de Richelet de 1680, le mot fossette désigne un petit trou dans la terre, dans lequel les enfants jettent des projectiles pour se divertir.

Règle du jeu

Chaque joueur dispose de 4 projectiles. Le but du jeu est de gagner les projectiles des adversaires. Les projectiles de tous les joueurs sont réunis, ce qu'on appelle le pot. Le premier joueur lance les projectiles du pot en direction de la fossette. Si le joueur place un nombre pair de ceux-ci dans le trou, il les a gagnés et il a le droit d'y relancer les autres un à un. Dès qu'il manque un tir, le second joueur prend la main. Si le premier joueur a envoyé un nombre impair de projectiles, il appartient au joueur suivant d'y lancer ceux qui restent pour atteindre un nombre pair afin de les gagner.

Nombre de joueurs

Illimité, par équipe.

Dimensions

40 x 40 cm

Bibliographie