Zamma

Ce jeu est disponible à la location à l'association Wellouëj !

Plateau de zamma

Le zamma vient du Sahara, et serait dérivé d'un jeu pratiqué à l'époque des pharaons. La forme actuelle, encore pratiquée dans plusieurs pays d'Afrique du Nord, comme l'Algérie, se joue sur un plateau de 81 points. Les pions d'un des joueurs représentent les femmes, et ceux de l'autre représentent les hommes.

Sommaire

Règles du jeu

But du jeu

Il s'agit de prendre tous les pions de l'adversaire.

Déplacements

Les pions se déplacent en avant, d'un segment vers un point voisin libre, tout droit ou en diagonale.

Prises

Un pion peut sauter pour prendre un pion adverse. Celui-ci doit être sur un point voisin et le point situé immédiatement après doit être vide. Un pion peut enchaîner plusieurs sauts dans un même mouvement, sur une ligne droit ou brisée, si des pions adverses sont régulièrement espacés, en laissant des points libres entre eux.

La prise est obligatoire. Lorsqu'un joueur néglige une prise, son adversaire peut le laisser réaliser un autre déplacement, puis lui souffler le pion qu'il aurait dû prendre. Le pion soufflé est sorti du jeu, comme s'il était pris. Lorsque plusieurs prises sont possibles, le joueur choisit celle qu'il préfère effectuer. Toutefois, si parmi les prises possibles, il y a des sauts enchaînés, il doit réaliser celle qui prend le plus de pions adverses.

Une pièce parvenant sur la dernière rangée de l'adversaire est promue mollah. Elle reçoit le pouvoir des pions promus dames au jeu de dames, mais le mollah ne peut enchaîner des prises en changeant de direction.

Autres noms

  • Damma
  • Srand
  • Dhamet

Bibliographie

Liens